ET SI C' ETAIT UNE CONSPIRATION? Deux hypothèses sur l'origine américaine du CORONAVIRUS



Les biologistes n'ont pas encore précisé si le virus du COVID-19 est le résultat d'une mutation naturelle ou s'il s'agit d'un virus malveillant inventé au laboratoire. Dans ce dernier cas, le Coronavirus est probablement une arme américaine de guerre biologique et il y a 2 hypothèses à propos des conspirateurs éventuels:


. Dans ce dernier cas, le Coronavirus est probablement une arme américaine de guerre biologique et il y a 2 hypothèses à propos des conspirateurs éventuels:
1- COUP D'ETAT CONTRE TRUMP:

L'actuel président n'a pas de bonnes relations avec ses services de renseignement tels que la CIA et le FBI. Mais ceux-ci, en particulier la CIA, sont un allié classique de la puissance financière spéculative de Wall Street et des banquiers usuriers des États-Unis. 

Bien que Donald Trump soit le deuxième président, après Kennedy, qui n'appartient pas au Bilderberg malgré sa sympathie envers certains membres de ce Club "paramaçonnique", créé en 1954, qui est considéré par certains analystes comme "le véritable gouvernement fantôme mondial". Et bien que son gendre J. Kushner ait assisté à la réunion du Club en Suisse en 2019, il n'est pas possible de spéculer sur le contenu de son intervention dans les conversations vue la confidentialité rigoureuse de Bilderberg.

Compte tenu de cela, et pour sauvegarder les intérêts de la banque américaine des Rothshild et de la famille Rokefeller, le noyau dur de Bilderberg dont le patriarche David R. est décédé en 2017, la CIA aurait pu inventer le "virus", en affaiblissant comme conséquence l'Administration Trump pour perdre les prochaines élections de novembre. 

Pas étonnant que la CIA l'ait fait. Les services de renseignement et d'information sont souvent, dans de nombreux pays, les «égouts» de l'État ou simplement l'État au sein de l'État. Les opérations secrètes et les sales guerres sont l'une de leurs multiples fonctions réalisées en dehors de la loi, plusieurs fois, car pour eux l'objectif justifie les moyens.

Compte tenu de tout ça et de la relation confuse de Trump avec la CIA et peut être avec les Rockefeller et Rothshild, piliers du Bilderberg, on voit que le président, de tendance nationaliste, profitera de la faiblesse actuelle du Club pour commencer une ère Post-Bilderberg.

Si l'on ajoute que Trump et Powel, directeur de la Réserve fédérale, ont des divergences substantielles sur les questions de taux d'intérêt et de DETTE, on voit que la Maison Blanche se bat sur plusieurs fronts. 

2- TRUMP: GUERRE CONTRE LES BANQUES ET AVERTISSEMENT AUX CHINOIS:

Trump n'est pas un idiot bien qu'un peu fou avec une certaine intelligence. Il ne déclenchera pas la guerre contre la Chine car il y a un accord secret de 1979 qui l'en empêche. En même temps, les USA et la Chine ont d'énormes intérêts en commun.  Cependant, étant donné la faible probabilité d'une guerre, l'administration Trump aurait pu créer le virus, ainsi que son VACCIN, pour effrayer la Chine, qui garde déjà une bonne partie de l'or des Rothshild. 

Quelqu'un dira qu'aux USA les gens meurent également à cause de la pandémie. Cela importe peu à l'élite dominante car il s'agit de dommages collatéraux et le plus important est d'obliger les banques à alléger la DETTE qui a dévasté les USA sous prétextete d'agir contre une catastrophe économique SANS PRÉCÉDENTS. 

Bien que Trump soit conscient que la Chine dépassera les USA en PIB d'ici 2030, le Covid19 pourrait emmener des negociations avec la Chine, en présence de la Russie, pour concevoir UN AUTRE Ordre mondial. Les USA ne veulent pas perdre leur hégémonie politique et militaire globale. 

Dans cet Ordre, l'Union européenne importera moins et elle pourra disparaître, en tant qu'entité économique unie, avant 2026. Le Brexit britannique et l'émergence des partis euroceptiques en sont déjà un préambule. La France et l'Allemagne finiront par fermer leurs frontières pour l'intérêt de leurs propres citoyens; et  c'est ce que Trump souhaite parce que pour lui l'Europe represente un vaste marché mais il est plus intéressé à négocier les règles du jeu avec chaque pays séparément: Italie, Espagne, Pologne, Belgique etc.

Après quelques mois, le VACCIN apparaîtra et l'industrie pharmaceutique, allié au pouvoir américain, encaissera des milliards de dollars mais le remède pourrait être nié aux pays ennemis ou insolvables.






Compartir
Tu nombre:

E-mail amigo:
Enviar
PDF


UNETE






  • linkedin facebook twitter
  • ©reeditor.com
  • Todos los derechos reservados
  • Avisos Legales